Les points à surveiller pour garantir une bonne expérience sur SharePoint Online

March 2nd, 2017 by Esther Daga

Optimiser les performances de SharePoint Online

Cet article a pour objectif de vous aider à identifier un éventuel problème qui peut dégrader l’expérience d’un utilisateur sur un portail SharePoint Online.

Avant de commencer, il est important de fixer la méthodologie de calcul du temps de réponse d’une page.

Le temps de réponse doit être calculé en intégrant le cache du navigateur. Les résultats peuvent varier selon le navigateur utilisé. Il est préconisé d’utiliser un navigateur moderne Edge / Chrome / Firefox qui sont optimisés pour l’interprétation du code JavaScript.

Si sur votre navigateur, vous effectuez un CTRL+F5 ou un F5 pour rafraichir la page, ce test ne sera pas valable car vous ne bénéficierez d’aucun cache. Ce comportement de navigation n’est pas naturel. Pour rafraichir une page en bénéficiant du cache, vous devez vous positionner sur la barre d’adresse (cliquer sur la barre d’adresse) et rappeler la même url (enter).

 

Appuyer sur la touche « F12 » afin d’activer le mode debug de votre navigateur.

Vous pourrez ainsi suivre en détail le temps d’exécution d’une page.

 

Quelques points à savoir :

 

  • Vérifier l’état de votre bande passante vers l’extérieur. C’est « LE » critère qui va déterminer l’expérience utilisateur.
    On oublie souvent qu’Office 365 est un service SaaS, hébergé à l’extérieur de son réseau d’entreprise. Durant des années, nous avons tous utilisé des applications hébergées en interne. Il ne fallait en aucun cas se soucier de la connectivité vers l’extérieur. La tendance est maintenant de tout déporter dans le cloud. Mais est-ce que votre bande passante est dimensionnée en conséquence ?

Voici un utilitaire qui va vous aider à analyser l’état de votre réseau.
http://em1-fasttrack.cloudapp.net/o365nwtest

Il existe plusieurs solutions qui peuvent vous aider à accélérer votre réseau.
En voici deux :

1. Microsoft ExpressRoute, permet de créer une connexion privée de votre réseau vers celui d’Office 365.
https://azure.microsoft.com/fr-fr/services/expressroute/

2.Riverbed SteelHead
https://www.riverbed.com/fr/solutions/solutions-by-application/office-365.html


  • Menu/Navigation : si la navigation est complexe, il est recommandé de se baser sur le service de recherche pour générer la navigation
  • Privilégier les webparts de recherche “Search Web Parts” par rapport aux webparts ContentByQuery.
  • Le nombre de webparts présents sur une page, limitez-vous à 5 – 8 webparts. Décidez de ce qui est vraiment nécessaire à mettre sur votre portail.
  • Le temps d’exécution du traitement de la page côté serveur « SPRequestDuration », le modèle de site « Publishing » est connu pour être plus lent que le modèle de site « TeamSite », ceci s’explique par l’architecture totalement différente (gestion des masterpages, layouts…).
    Procédure pour récupérer la valeur « SPRequestDuration » : https://support.office.com/fr-fr/article/Diagnostiquer-les-probl%25C3%25A8mes-de-performances-avec-SharePoint-Online-3c364f9e-b9f6-4da4-a792-c8e8c8cd2e86?ui=fr-FR&rs=fr-FR&ad=FR
  • Utilisez des images renditions afin d’optimiser le poids de la page. L’image utilisée doit être au format / taille la plus proche du rendu final.
  • Identifiez si vous avez un proxy dans votre réseau. Vérifiez si celui-ci ne provoque pas un goulot d’étranglement et s’il gère la mise en cache des ressources (JS/images/CSS..). La suppression de l’authentification sur Proxy peut grandement améliorer les performances. Vous pouvez désactiver votre proxy pour les services Office 365, tous les services Office 365 passent par du HTTPS, donc sécurisé.

Par expérience, si vous avez un Z-Scaler il est nécessaire de le configurer pour Office 365.

  • Firewall : vérifiez qu’il n’y a pas un filtre IPS (Intrusion Prevention System) qui pourrait ralentir la restitution de la page.
  • Le poids de vos ressources :
    • La taille des images, celle-ci doit être de taille cohérente par rapport à son exploitation.
    • CSS / JS : Le code doit être minifié
  • Utilisation d’un CDN (Content Delivery Networks) pour stocker les médias (images / vidéos). Vous pouvez utiliser votre propre solution CDN (verizon, Akamaï…).
    Office 365 propose d’activer un CDN public (le service est actuellement en preview). https://dev.office.com/blogs/office-365-public-cdn-developer-preview-release
  • Schéma d’architecture de la plateforme SharePoint Online. Il est intéressant de constater qu’il n’y a pas de système de cache.

SharePoint Online

 

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois les dernières informations sur le lieu de travail numérique.